Retour à la recherche

Jeune fille mangeant - Dessin


Numéro d'inventaire :

1999.61.6.

Désignation du bien :

Jeune fille mangeant
Dessin

Auteur :

FEYEN Eugène En savoir plus

Nom : FEYEN
Prénom : Eugène
Biographie : (Bey-sur-Seille, 1815 - Paris, 1908) Eugène Feyen descend d'une famille d'armateurs hollandais installée en Lorraine dès le début du XVIIIe siècle. Son père, Sébastien, est percepteur des contributions directes dans un village situé à une vingtaine de kilomètres de Nancy, Bey-sur-Seille, où Eugène naît le 12 novembre 1815. Il est l'aîné de neuf enfants dont Auguste qui exercera le même métier que lui. Dès son plus jeune âge, Eugène préfère le dessin aux études classiques. Au Petit Séminaire de Pont-à-Mousson, il s'exerce déjà à portraiturer ses camarades. À 19 ans, il tente l'aventure parisienne : avec ses maigres économies, il peut s'inscrire à l'atelier de Léon Cogniet puis, plus tard, à celui de Paul Delaroche et suivre quelques cours de dessin à l'École des Beaux-Arts où il reçoit les félicitations d'Horace Vernet. Pratiquement autodidacte, Eugène Feyen connaît des débuts fort difficiles, aggravés par des ennuis de santé et le manque d'argent. Revenu à Nancy en 1842, il y reste une dizaine d'années. Pendant ce séjour nancéien, avec deux autres jeunes gens, il propose la création de la Société d'Archéologie Lorraine dont le but est la fondation d'un Musée Lorrain. Il ouvre un cours de dessin en 1842, puis en 1851 un atelier de photographie, place d'Alliance, qu'il transfère l'année suivante à Paris où désormais il réside. Photographe pendant la semaine, il consacre le dimanche à la peinture, ce qui lui permet d'exposer régulièrement au Salon scènes de genre ou sujets académiques. Le succès, néanmoins, ne vient qu'avec la maturité ; en 1867, il peut enfin se consacrer entièrement à la peinture. A la suite de son frère Auguste, il découvre la baie de Cancale pendant l'été 1869, à laquelle il reste fidèle pendant plus de trente ans, même s'il visite la côte Nord (Roscoff, Saint-Malo, Dinard). Désormais, et les critiques n'omettent pas de le souligner, il semble se spécialiser dans " la représentation des scènes de la vie des pêcheurs de Cancale ". Sur place, il croque en de nombreuses esquisses et études préparatoires, Cancalais et Cancalaises saisis dans tous les gestes de leur vie quotidienne, puis dans son atelier parisien, il compose soigneusement ses tableaux, où avec une minutie et une précision surprenantes, il représente paysages marins et foules nombreuses (jusqu'à 800 personnes pour " Les Régates de Cancale "). Peintre prolifique, Eugène Feyen peut travailler jusqu'à l'extrême vieillesse que la mort interrompt le 24 juillet 1908. Laurence Jeandidier ("En passant par la Bretagne - Artistes voyageurs lorrains en Bretagne", catalogue expo musée départemental breton- Quimper, 1999)

Epoque, datation :

4ème-quart XIXE
4ème-quart XIXE

Domaine :

Dessin

Matière :

Papier

Technique :

Mine de plomb

Libellé :

Dessin à la mine de plomb sur papier

Mesures :

Hauteur en cm : 31 ; Longueur en cm : 20

Description :

Jeune fille pieds nus, assise sur un panier retourné, de profil (vêtement de travail : coiffe/bonnet sur la tête) portant une cuillère à sa bouche et tenant un récipient (gobelet) dans sa main gauche.

Bibliographie

En passant par la Bretagne En savoir plus

Notes bibliographiques : Catalogue d'exposition "En passant par la Bretagne - Artistes voyageurs lorrains en Bretagne (1840-1930)", Philippe Le Stum (dir. ), André Markiewicz (dir; ), Henri Claude, Denise Delouche, Laurence Jeandidier, Jacques Hallez, Jean-Luc Guillevic, Claude Prouvé, Simone Dormont - Quimper, éd. Musée Départemental Breton, 1999 - Tamil 07433
p.55, repr.

Exposition

Merci ! Musée départemental breton - Quimper 15/06/2013 27/04/2014 En savoir plus

Notes d'exposition : "Merci ! Hommage aux donateurs", Quimper - Musée départemental breton, 15 juin 2013 - 27 avril 2014

En passant par la Bretagne En savoir plus

Notes d'exposition : "En passant par la Bretagne. Artistes voyageurs lorrains en Bretagne (1840-1930)", Quimper - Musée départemental breton, 19 juin - 3 octobre 1999.

Situation de l'objet :

Non exposé