Retour à la recherche

Pardon de Saint-Gildas - Estampe


Numéro d'inventaire :

2004.33.3.

Désignation du bien :

Pardon de Saint-Gildas
Estampe

Auteur :

PETIT Léonce En savoir plus

Nom : PETIT
Prénom : Léonce
Biographie : (Taden 1839 - 1884) Peintre de genre, illustrateur, dessinateur (caricaturiste) et graveur. Elève de Harpignies et de Feyen-Perrin, Léonce Petit arrive à Paris en 1866 ; collaborateur du "Journal amusant" et du "Monde illustré", il se fait connaître du grand public comme caricaturiste et grave sa première eau-forte intitulée "Le pardon de Saint-Gildas", donnée à la Société des aquafortistes et éditée par Cadart. Subissant l'influence de sa province natale, la Bretagne, l'artiste réalise au total sept eaux-fortes, vers 1875, inspirées de scènes villageoises : "Ribauds et Ribaudes", "Les pauvres Gueux" ou encore "Troupeaux de moutons". Cependant, plus connu par ses illustrations paraissant dans divers journaux et revues, tels "L'Eclipse", "Le Hanneton", "Le Monde illustré", "Le Paris-Caprice", etc., ou par ses portraits-charges pour "Les Binettes rimées", c'est dans les albums des "Bonnes gens de province" et des "Histoires campagnardes" (éd. , "Le Journal amusant"), fresques d'une fantaisie comique inspirées de la vie provinciale, que l'on découvre le véritable humour de cet artiste. Joyeux et cocasse, fustigeant la pudibonderie comme l'hypocrisie, L. Petit savait faire rire franchement, sans grincement. Il a également illustré "Les Contes de terre et de mer" de Sébillot. D'après Jeanine Bailly-Herzberg, "Dictionnaire de l'estampe en France, 1830-1950", Paris : Flammarion, 1985.

Epoque, datation :

1870 : ca

Auteur :

CADART ET LUQUET En savoir plus

Nom : CADART ET LUQUET

Epoque, datation :

1870 : ca

Lieu de création :

Paris

Auteur :

Imp. DELATRE En savoir plus

Nom : Imp. DELATRE
Biographie : Delâtre A. (Imprimeur Taille Douce), imprimerie fondée en 1844. Après la rive gauche, l'imprimerie ne quitte plus la Butte Montmartre. A la mort d'Auguste, son fils Eugène reprend l'atelier, puis Camille Quesneville. En 1887, sort "Eau-forte, pointe sèche et vernis mou", traité technique d'Auguste Delâtre avec des pages de F. Rops sur le vernis mou.

Epoque, datation :

1870 : ca

Lieu de création :

Paris

Domaine :

Estampe

Matière :

Papier fort

Technique :

Eau-forte

Libellé :

Eau-forte

Mesures :

F, Hauteur en cm : 31,2 ; F, Longueur en cm : 23,7 ; G, Hauteur en cm : 25 ; G, Largeur en cm : 18,3

Description :

Caricature très humoristique représentant un groupe de personnages déformés, à la limite du grotesque rappelant les bas-reliefs des églises gothiques. La scène centrale représente un couple caricaturé portant costume traditionnel (homme petit et rondouillard, femme grande et austère), entouré de mendiants. Dans les parties supérieure et inférieure, scènes de beuverie et scènes galantes.

Situation de l'objet :

Non exposé