Retour à la recherche

Buste et tête de vieux Breton, quatre études


Numéro d'inventaire :

2005.33.2.

Désignation du bien :

Buste et tête de vieux Breton, quatre études

Auteur :

FRELAUT Jean En savoir plus

Nom : FRELAUT
Prénom : Jean
Biographie : (Grenoble 1879 - Vannes 1954) Peintre, illustrateur et graveur (Mille cinq cents planches environ, bois, eaux-fortes, pointes sèches pures ou mélangées au burin, lithographies, quatorze clichés-verre non tirés, plus des illustrations). En 1903, M. Beltrand l'initie au métier mais Frélaut parfait ses connaissances grâce aux conseils du graveur américain, D.S. Mac-Laughlan. Depuis cette date, il a tiré lui-même ses épreuves, travaillant particulièrement quelques planches et multipliant les états. Ses cuivres sont détruits en majeure partie. Son inspiration est puisée presque toute entière en Bretagne dont il a su rendre les multiples facettes : villages et fermes, paysans, landes, moulins, pardons et processions, navires ; pourtant quelques gravures ont pour thème des baigneuses, des maternités ou des études d'artistes. Signalons dans ce domaine les pointes sèches, "l'Atelier de Ségonzac", "Mon atelier" (1944). L'art de Frelaut se caractérise tout entier dans cette réflexion : "Se bien connaître, être franc avec soi-même, être simple." De fait, ne déviant pas de ses principes, son style n'a pas varié au cours des ans, gardant ses mêmes qualités quant à sa technique, une extrême sûreté que n'excluait pas la souplesse. Précis, sensible aux atmosphères, Frelaut a exercé une influence certaine sur le paysage gravé du XXe siècle à travers les amis-artistes qu'il fréquentait et qui n'hésitaient pas, eux et les générations suivantes, à prendre le chemin de l'atelier Lacourière dirigé à partir de 1957 par ses deux fils Jacques et Robert. Son album, "Chapelles de Bretagne" (douze pointes sèches, plus un titre gravé 1933-1934, tirage à douze exemplaires) ou sa très belle pointe sèche : "Château en Touraine" (1948) sont de beaux exemples de cette maîtrise. Frelaut a beaucoup illustré : "Les Fables de la Fontaine" (1941, 52 eaux-fortes); "La Brière" (1942, 74 pointes sèches); "Charles d'Orléans, ballades, rondeaux, complaintes " (1949, 43 eaux-fortes et pointes sèches), "Le Roman de Renard" (1950, 43 eaux-fortes et pointes sèches). (d'après Bailly-Herzberg, Janine, Dictionnaire de l'Estampe en France 1830-1950, Flammarion, Paris, 1985, p.123.)

Epoque, datation :

1925 : ca
1925 : ca

Domaine :

Dessin

Matière :

Papier

Technique :

Fusain

Libellé :

Fusain sur papier ocre

Mesures :

Hauteur en mm : 345 ; Longueur en mm : 313

Description :

Quatre études d'un homme âgé, de profil en buste, portant un chapeau.

Situation de l'objet :

Non exposé