Retour à la recherche

Douarnenez - Les Plomarc'h - Estampe


Numéro d'inventaire :

2002.14.2.

Désignation du bien :

Douarnenez - Les Plomarc'h
Estampe

Auteur :

CHEFFER Henry Lucien En savoir plus

Nom : CHEFFER
Prénom : Henry Lucien
Biographie : (Paris 1880 - 1957) Fils d'Emile Cheffer, graveur d'origine lorraine (meusienne), cousin germain de Rodin. En 1898, il entre à l'Ecole des Arts Décoratifs puis, en 1901, aux Beaux-Arts de Paris où il est l'élève de G. Bonnat. Il décide alors d'être graveur. Après un deuxième prix de Rome en 1906, il commence une belle carrière. Son talent est vite reconnu et lui vaut diverses distinctions et de nombreux prix. Sa gravure est, en noir ou en couleur, remarquable par sa finesse et l'élégance du trait. Il dessine, peint, et réalise des aquarelles. En 1904, il découvre la Bretagne et Douarnenez. Séduit par la lumière et l'animation, il y revient souvent avant d'acheter en 1913 un terrain à Tréboul sur lequel il fait bâtir une maison avec un atelier. Sa vie se partage alors entre Paris, la Bretagne, où il passe environ quatre mois par an, et les voyages à l'étranger où il exerce ses talents de peintre et surtout de graveur sur le motif (Algérie, Tunisie, Venise ...). Mais c'est surtout en Bretagne, sur le port de Douarnenez ou dans la campagne entre Quimper, Audierne et Douarnenez parcourue à bicyclette, qu'il trouve ses sujets de prédilection. Son oeuvre bretonne porte les noms évocateurs de Rumengol, Saint-Guénolé, Pont-Croix, Sainte-Marie du Menez-Hom, Ste-Anne la Palud, Ouessant, Locronan, Brest, et bien sûr, Tréboul et Douarnenez. Après la Première Guerre mondiale, il entame une carrière de reporter-illustrateur pour le célèbre magazine "L'Illustration" qu'il poursuit jusqu'en 1940. Il est également connu pour ses réalisations philatéliques : il grave de très nombreuses plaques, portraits ou paysages (Marianne 1949, Mermoz, Rodin, La Rochelle, Quimper 1954, La Tour Eiffel, La Pointe du Raz 1954, Brest 1957), des billets de banque (Tunisie, Algérie, Maroc, Hollande ...). Il réalise également des illustrations de livres, pour lesquelles il préfère souvent au burin ou à l'eau-forte la gravure sur bois où il fait preuve de grande habileté. En parcourant son oeuvre, on découvre un homme de terrain chez qui l'instantané prime. Cet artiste a su séduire par la vivacité et l'exactitude de son oeuvre largement inspirée de la Bretagne, ses ports, son architecture, ses intérieurs de maisons, ses pêcheurs ... D'après : "La Route des Peintres en Cornouaille", "Peintre de la vie quotidienne" (Editions de l'Estran)

Epoque, datation :

1er-quart XXE

Domaine :

Estampe

Matière :

Papier vélin

Technique :

Eau-forte

Libellé :

Eau-forte sur papier vélin

Mesures :

F, Hauteur en cm : 40 ; F, Longueur en cm : 30,3 ; G, Hauteur en cm : 27,7 ; G, Longueur en cm : 21,2

Description :

Eau-forte représentant la ville de Douarnenez. Derrière l'arbre situé au premier plan sur la gauche, on aperçoit l'entrée du port, des bateaux, les quais et des maisons à l'arrière plan.

Situation de l'objet :

Non exposé